Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Activités Royales / France : SM le Roi Mohammed VI prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”

France : SM le Roi Mohammed VI prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”

SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et du Président français au Sommet international sur le climat

Paris – SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a pris part, mardi après-midi à Paris, aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”.

SM le Roi Mohammed VI prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”

Le Souverain est arrivé à l’Ile de Seguin, site du sommet, à bord d’une péniche en compagnie du Président français Emmanuel Macron et des chefs d’État et de délégation participants.

La participation de SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, au Sommet du climat (One Planet Summit) et le leadership du Souverain pour le développement durable du continent africain ont été hautement salués à l’ouverture de cet événement planétaire.

SM le Roi Mohammed VI prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”

«Nous remercions SM le Roi Mohammed VI qui a tenu par Sa présence à cette séance d’ouverture marquer Son engagement pour la cause du climat par l’organisation de la COP 22, Son leadership pour le développement durable du continent africain et un ambitieux programme de développement des énergies renouvelables», a affirmé le modérateur de la séance d’ouverture en présence du président français, Emmanuel Macron, du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, du président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, de la première ministre britannique Théresa May, du chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, de l’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, ainsi que de plusieurs dizaines de chefs d’État et de gouvernement.

«SM le Roi Mohammed VI démontre combien la question du climat est universelle et concerne tous les pays du sud et du nord», a affirmé le modérateur.

Il a également souligné la présence de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan comme étant “un symbole fort de l’implication de la jeunesse” pour la cause climatique.

«Permettez moi également de souligner combien la présence du Prince Héritier Moulay El Hassan est aussi un symbole fort de l’implication de la jeunesse pour défendre l’avenir de la planète».

Au début de la cérémonie d’ouverture, qui a été marquée par les allocutions du président français, celle du secrétaire général de l’ONU et du président de la Banque Mondiale, les chefs d’État et de délégation ont assisté à la projection d’une vidéo sur l’adoption le 12 décembre 2015 de l’accord de Paris sur le climat.

La participation du Souverain à cette conférence planétaire qui vise à remobiliser autour d’initiatives et de projets concrets, en mettant un accent particulier sur le financement, traduit le souci permanent de Sa Majesté d’engager et d’encourager les initiatives concrètes en faveur de la préservation de l’environnement et de l’atteinte des objectifs liés aux engagements pris lors des différentes conférences climatiques, notamment celle de Marrakech où le Royaume s’est distingué comme étant un acteur dynamique résolument engagé dans la lutte contre les changements climatiques.

La participation Royale à ce conclave décisif pour la planète, qui vise à unifier l’action mondiale en faveur de la question climatique, illustre de manière éloquente l’intérêt particulier qu’accorde le Maroc à cette question vitale pour l’humanité. Il se concrétise aussi par les multiples initiatives portées par SM le Roi en faveur de l’Afrique en particulier, en témoigne notamment l’initiative triple A lancée sous l’impulsion du Souverain à l’occasion de la COP 22 de Marrakech et qui a pour objectif l’adaptation de l’agriculture africaine pour faire face aux défis du changement climatique.

L’élan de dynamisme du Royaume en faveur de la question climatique s’est consolidé après la COP de Paris, de Marrakech et celle de Bonn sous présidence Fidjienne par des initiatives et des prises de positions courageuses dans le but de mobiliser l’effort mondial en matière de lutte contre les changements climatiques, notamment les financements requis afin de mener les actions concrètes à la mesure des périls qui guettent la planète.

Au plan national, le ”One Planet Summit” offre l’occasion pour le Maroc de faire la démonstration concrète de son engagement pour la mobilisation de tous les moyens, notamment financiers pour contribuer à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques.

Le Royaume aborde en effet la question du financement du climat avec un engagement national d’atteindre 52 % d’électricité d’origine renouvelable en 2030 et de réduire de 42 % ses émissions de GES d’ici à 2030. Cet objectif nécessite une enveloppe estimée à 45 milliards de dollars.

A cet effet, le Maroc est le premier bénéficiaire du Fonds Vert pour le climat, qui a approuvé 21 projets marocains sur les 54 projets africains.

Le Royaume peut donc se prévaloir aujourd’hui d’être un acteur des plus agissants de par le monde en matière de préservation de l’environnement, tellement il a pris conscience très tôt des grands défis du développement durable, lesquels ont figuré en pôle position des projets et réalisations initiés par SM le Roi.

Le Maroc poursuivra, avec une forte détermination, ses projets inscrits dans ses plans nationaux pour la préservation de l’environnement et continuera, avec le même élan d’engagement, à mobiliser la conscience internationale pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris de limiter l’élévation de la température moyenne de la Terre à bien au-dessous de 2 °C et aussi près que possible de 1,5 °C.

Réuni à l’initiative du président français Emmanuel Macron le « One PlanetSummit » (OPS) intervient quelques semaines seulement après la COP 23 qui avait eu lieu à Bonn (7-16 novembre) et en perspective d’importantes échéances durant les deux prochaines années, notamment le sommet des acteurs non étatiques en septembre 2018 en Californie, la COP 24 en décembre 2018 en Pologne et le Sommet du Climat de l’ONU en septembre 2019.

Le sommet de Paris entend s’inscrire au cœur de l’Agenda international pour le climat et se veut une occasion d’affirmer un nouveau leadership.

Plusieurs chefs d’État et de gouvernement, de hauts responsables d’institutions internationales (Banques de développement, organisations internationales, entreprises, fonds, banques investisseurs, et gouvernement locaux), y ont d’ailleurs répondu présent.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.