Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Maroc : PJD pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Maroc : PJD pousse son ex-Premier ministre vers la sortie

Abdelilah Benkirane

L’information fait le tour des rédactions. En effet, le Parlement du PJD vient de voter contre l’amendement de l’article 16 du statut du règlement interne de la Lampe.

Donc pas d’exception à cet article, qui a fait couler beaucoup d’encre et qui a mis au-devant de la scène la problématique du leadership d’un parti se voulant respectueux des normes démocratiques.

Ainsi, réuni en huit clos au QG du parti à Salé, le Conseil National a voté pour la non reconduction de Benkirane aux commandes du parti pour un troisième mandat. Les votants ‘‘oui’’ ont été au nombre de 101 et les votants ‘‘contre’’ ont été au nombre de 126, avec 4 votes annulés, pour un total de 231 votes.

Une bataille perdue de plus pour Benkirane, qui espérait rester SG du parti, particulièrement après avoir écarté de la présidence du Gouvernement.

Mais, il est quand même important de constater que la percée électorale du PJD a été assurée en bonne partie par un Benkirane qui s’était créé plus d’ennemis que d’amis. Une démarche qui a, semble-t-il, bien fonctionné.

Aujourd’hui, Benkirane, après sa non-reconduction aux commandes du parti, est perçu comme un fardeau de moins par beaucoup de milieux politiques et économiques, qui attendent certainement son départ de la scène publique avec impatience. Un sérieux concurrent politique de moins et un véritable obstacle au succès de projets politiques préétablis çà et là.

Mais est-ce vraiment la fin de la carrière politique de Benkirane ?  La question reste posée, compte tenu du tempérament d’un homme politique habitué aux défis et aux surprises. Une autre question s’impose aussi, celle de savoir si le PJD pourra s’assurer autant de gloire électorale sans Benkirane…

Ainsi donc et après le rejet de l’amendement de cet article 16, le congrès national de la Lampe prévue les 9 et 10 décembre prochains, s’annonce sans véritable enjeu. Le parti, contrairement aux autres, sait très bien gérer les différends pour assurer la stabilité et l’unité.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*