Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Saâd-Eddine El Othmani élu secrétaire général du PJD

Saâd-Eddine El Othmani élu secrétaire général du PJD

Saâd-Eddine El Othmani a été élu, ce dimanche 10 décembre, par le 8e congrès du PJD à la tête du parti de la Lampe pour un mandat de cinq années, en remplacement de Abdelilah Benkirane.

Le nouveau secrétaire général a été investi par 1006 voix contre 912 pour son rival Driss El Azami, un proche de l’ancien chef du PJD. C’est la deuxième fois que Saâd-Eddine El Othmani prend les rênes du PJD après avoir été secrétaire général de cette formation entre 2004 et 2008. Il avait été porté à la présidence du Conseil national à partir de 2008.
 
Le nouveau patron du PJD prend ainsi sa revanche sur Benkirane qui l’avait détrôné en 2008. Cette seconde élection de Saâd-Eddine El Othmani s’inscrit dans une logique qui lui permettrait, à la fois, de diriger le gouvernement et de mettre en oeuvre certaines recommandations socio-économiques du parti de la Lampe, estiment les observateurs.
 
Saâd-Eddine El Othmani succède donc à Abdelilah Benkirane à la tête du PJD. C’était dit, c’était écrit. Et seul un cataclysme pouvait changer la done. D’autant plus que la secrétariat général du parti, lors de sa dernière réunion, avait insisté sur l’impossibilié de la renconduction de Benkirane pour un troisième mandat. 
 
De même que la Commission nationale d’arbitrage à laquelle ont eu recours les partisans du SG sortant, a battu en brèche leur désir de recourir à l’article 105 sur la rétroactivité de la loi ainsi que l’amendement de l’article 106 des statuts du partis.
 
Lors de son discours, samedi, à l’ouverture du congrès du PJD, Benkirane a qualifié son intervention de “discours d’adieu“. De même, des militants du parti ont estimé que “la page Benkirane est défitivement tournée ». 
 
Quelque 2.500 congressistes ont pris place dans la grande salle du complexe Moulay Abdellah à Rabat. Les participants devaient adopter divers documents dont le rapport politique et élire les 290 nouveaux du Conseil national. 
 
Plusieurs militants du parti ont affirmé que “la page Abdelilah Benkirane est définitivement tournée », soulignant que Saâd-Eddine El Othmani est le candidat potentiel pour lui succéder à la tête du parti de la Lampe.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*