Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Sahara Marocain : l’ouverture d’un vol direct Paris-Dakhla fait enrager le Polisario

Sahara Marocain : l’ouverture d’un vol direct Paris-Dakhla fait enrager le Polisario

Air France se prépare à lancer, début janvier, son premier vol direct entre Paris et Dakhla. La compagnie française est accusée par le Polisario de “mettre en danger la sécurité des passagers”.

Annonce promotionnelle pour le vol direct Paris-Dakhla.

La compagnie Transavia, relevant d’Air France, vient d’annoncer l’ouverture d’un vol direct entre Paris et Dakhla pour 69 euros. Plusieurs flyers sont en effet distribués dans les métros parisiens sous ce slogan promotionnel: “Mettez les voiles sur le Kitesurf », en référence à Dakhla, réputée être la capitale mondiale de ce sport nautique très prisé.

Seulement, ce n’est pas de cet œil que le voit le Polisario qui veut tirer sur tout ce qui bouge. Un site séparatiste appartenant au dénommé Mohamed Lamine Bouhali, ancien “vizir de l’armée sahraouie », indique qu’une lettre a été adressée par une entité polisarienne au PDG d’Air France, Alexandre de Juniac, accusé de “mettre en danger la sécurité » des passagers de sa compagnie! Une menace à peine voilée de la part du Front séparatiste, qui trouve à redire sur toute activité destinée à booster le développement des provinces sahariennes et améliorer le niveau de vie de la population.

Air France n’est toutefois pas la seule compagnie aérienne à opérer dans les provinces sahariennes. Bien des compagnies espagnoles, dont Binter et Top Fly, desservent depuis longtemps la ligne Las Palmas-Dakhla.

Il faut noter que les “menaces » vociférantes dudit Front s’inscrivent dans le cadre d’une “guerre » tous azimuts contre les sociétés étrangères désireuses d’opérer dans les provinces du Sud marocain.

L’inauguration, dernièrement à Laâyoune, d’une succursale de la chaîne de restauration rapide américaine, McDonald’s Corporation, a aussi fait beaucoup jaser le Polisario, en vain.

Le recours à cette stratégie de “guerre économique » intervient après que le Polisario ait épuisé toutes ses cartouches, notamment sur le front diplomatique et celui des droits de l’Homme.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*