Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Sahara Marocain : un mouvement routinier des éléments des FAR provoque la panique à l’autre bout de la frontière

Sahara Marocain : un mouvement routinier des éléments des FAR provoque la panique à l’autre bout de la frontière

Un mouvement routinier opéré par des éléments des Forces armées royales dans la zone sud est surmédiatisé par les algériens et leur pendant séparatiste, au point de prévoir, du haut de leur illumination, « une opération de ratissage jusqu’à la frontière nord de la Mauritanie »! Décryptage.

« Le Maroc masse ses troupes en prévision d’une large opération armée dans la région de Guerguerat », s’affole le quotidien algérien «Echoroukonline», sur son site électronique. Citant « des sources concordantes », ce support proche du renseignement militaire algérien évoque « une mobilisation de centaines de pièces d’artillerie lourde en perspective d’une opération militaire qui s’étendrait jusqu’aux confins de la Mauritanie »!

Ce journal, passé champion dans le registre de la complotite cher aux apparatchiks galonnés tapis dans le luxueux club des Pins, à Alger, surenchérit encore en  soulignant que « le mouvement de troupes et de matériel militaire marocain » constituerait un « précédent »!

Ces cris d’orfraie, relayés par un site séparatiste appartenant à l’ancien chef de «l’armée sahraouie», en l’occurence Mohamed Lamine Bouhali, partisan de « la reprise des armes » contre le Maroc, sont évidemment erronées. L’état d’alerte supposément déclarée au sein des Forces armées royales n’existe que dans l’imagination débordante d’un establishment algérien rompu à l’intox et à la manipulation de l’information.

Selon nos sources, il ne s’agit nullement d’état d’alerte, ni de mobilisation de quoi que ce soit dans la zone sud marocaine. Voici ce qu’il en est réellement: « Un simple mouvement de matériel militaire de la zone sud vers le nord du royaume pour les besoins de maintenance ».

N’en déplaise au très bavard chef d’état-major de l’armée algérienne, ou encore le chef de la soldatesque polisarienne, rompus aux démonstrations de “farce”, l’armée marocaine n’a pas pas besoin de mobiliser quoi que ce soit ni dans la zone sud où elle est stationnée, ni dans n’importe quelle autre région du royaume.

Si un simple mouvement, de surcroît routinier, de nos valeureux soldats provoque la panique chez les sergents Garcia algériens, ou encore “l’armée donquichottesque” du Polisario, tant pis alors pour eux.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*