Ne ratez pas
Accueil / Maroc / Triathlon international de Dakhla (messieurs) : L’Allemand Gregor Payet titré

Triathlon international de Dakhla (messieurs) : L’Allemand Gregor Payet titré

Dakhla – Le triathlète allemand Gregor Payet, qui concourt sous la bannière de la Fédération internationale de triathlon a remporté, samedi, la deuxième édition du Triathlon international de Dakhla.

Payet s’est distingué lors de cette édition, en bouclant le parcours (750m natation, 20km vélo et 5 km course à pied) en 59min21sec, devançant de huit secondes le Néerlandais Marco Van Der Stel (59.29), alors que la troisième position a été décrochée par l’Allemand Linus Stimmel (59.42).

S’exprimant après cette belle victoire, Payet a souligné que cette course était très difficile à cause de la chaleur.

J’ai essayé de suivre une tactique adéquate pour surmonter les effets physiques de la chaleur: rester au sein du peloton pendant les épreuves de natation et du vélo, avant de prendre l’initiative d’attaquer lors de la course à pieds. Et je suis content que ça ait bien fonctionné” s’est-il félicité.

En revanche, le leader du classement général du Grand Prix National Amine Farih a été contraint d’abandonner à cause d’un problème technique.

 A rappeler que la première édition du triathlon international de Dakhla a été remportée par L’Espagnol Uxio Abuin Ares.

Organisé par la Fédération royale marocaine du sport pour tous (FRMSPT), cet évènement rassemble une soixantaine de triathlètes représentant une vingtaine de pays, notamment l’Afrique du Sud, l’Espagne, la Belgique, la Slovénie, l’Ile Maurice, le Portugal, les Pays Bas, le Brésil, la Grande Bretagne, l’Italie, les Philippines, la République Tchèque, la Slovaquie, la Jordanie, la Turquie, le Luxembourg et le Maroc.

A travers ce triathlon, le Maroc fait, également, figure d’exception en organisant quatre triathlons internationaux, sous l’égide de la Fédération Internationale de Triathlon (ATU), en l’occurrence Rabat (15 avril) Larache (20 mai) Agadir (4 novembre) et Dakhla (02 décembre).

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*