Ne ratez pas
Accueil / Monde / l’ONU dénonce la mort d’un Palestinien handicapé tué par des soldats israéliens

l’ONU dénonce la mort d’un Palestinien handicapé tué par des soldats israéliens

Des Palestiniens portent le corps d’Ibrahim Abou Thouraya lors de ses funérailles, samedi à Gaza.

Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme s’est dit mardi “véritablement choqué” par la mort d’un Palestinien en fauteuil roulant tué par l’armée israélienne à Gaza et a réclamé une enquête “impartiale et indépendante“.

Ibrahim Abou Thouraya

Ibrahim Abou Thouraya, 29 ans, a été tué alors qu’il participait vendredi aux manifestations contre la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël. Il avait apparemment perdu ses deux jambes lors d’une attaque israélienne sur la bande de Gaza en 2008.

D’après ce que l’on sait, il n’y a rien qui pouvait suggérer que (la victime) représentait une menace imminente (…) lorsqu’elle a été tuée. Etant donné son grave handicap, qui était clairement visible aux yeux de ceux qui ont tiré sur lui, sa mort est incompréhensible – un acte véritablement choquant et gratuit“, a-t-il commenté.

Lors d’un point de presse à Genève, un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, a déclaré que M. Zeid avait “appelé Israël à ouvrir immédiatement une enquête indépendante et impartiale sur cet incident et sur tous les autres ayant entraîné la mort ou des blessures, en vue de demander des comptes aux auteurs des crimes commis“. “Les rapports suggèrent qu’une enquête préliminaire de l’armée israélienne interne a eu lieu. (…) Cela n’est pas suffisant“, a-t-il expliqué.

Le 6 décembre, le président Trump a affirmé qu'”il est temps d’officiellement reconnaître Al-Quods comme capitale d’Israël“, négligeant les mises en garde venues de toutes parts et marquant une rupture avec ses prédécesseurs. Sa décision a provoqué des manifestations et violences quotidiennes dans les Territoires palestiniens.

La riposte des forces de sécurité israéliennes a fait cinq morts, des centaines de blessés et des arrestations massives de Palestiniens“, a affirmé M. Colville.

D’après l’ONU, l’utilisation de balles réelles a notamment fait plus de 220 blessés à Gaza, dont 95 vendredi. D’autres ont été blessés par les gaz lacrymogènes ou des balles en caoutchouc.

À propos Saad Idrissi

Saad Idrissi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.